• littoral intérieur

     

     

    je t'ai confié mon destin, il n'y en aura pas d'autre, et l'on se couchait tard

    car de toute cette simplification, tu dors sur le côté, le côté

    mou de l'ombre

     

     

    littoral intérieur

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « plaineun collier de dents »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :