• littoral intérieur

     

     

    et quand, sourd à son propre chant, il roule des pierres dans sa bouche. trifouille

    au fin fond des cercueils la place encore pour un essieu -

    abdiquer sans remords, abdiquer ne perd pas...

     

    L.C

     

     

    littoral intérieur

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « littoral intérieurpiétiner son champ de fleurs »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :