•  

     

    la joie est dans l'enceinte

     

     

    littoral intérieur


    votre commentaire
  •  

     

    Redevenir proche...je ne le puis que par la répétition quotidienne

    des arbres, du ciel, des animaux, des lits et des tables, par des 

    constantes physiques et naturelles.

     

    J.Grenier

     

     

    redevenir proche

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

     

    Vous me demandez : Regarder quoi ?

    Je dis, eh bien, je dis la mer, oui, ce mot, devant vous, ces murs devant la mer,

    ces disparitions successives, ce chien, ce littoral, cet oiseau sous le vent atlantique.

     

    M.Duras

     

     

    regarder quoi ?

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

     

    j'ai plein de trous

    en toi, j'ai plein de trous

    en moi, j'ai plein de trous

    partout sur la terre, en toute

    mémoire j'ai plein de trous

    je vide les trous, avec ma petite pelle je vide

    les trous

     

    L.C

     

     

    littoral intérieur

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

     

    Il y a en vous des sanglots dont vous ne savez pas le pourquoi.

    Ils sont retenus au bord de vous comme extérieurs à vous, ils

    ne peuvent pas vous rejoindre afin d'être pleurés par vous.

     

    M.Duras

     

     

    au bord de vous

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

     

    Vous demandez comment le sentiment d'aimer pourrait survenir.

    Elle vous répond : Peut-être d'une faille soudaine dans la logique

    de l'univers. Elle dit : Par exemple d'une erreur. Elle dit : jamais

    d'un vouloir. Vous demandez : le sentiment d'aimer pourrait-il

    survenir d'autres choses encore ? Vous la suppliez de dire. Elle dit :

    De tout, d'un vol d'oiseau de nuit, d'un sommeil, d'un rêve de sommeil,

    de l'approche de la mort, d'un mot, d'un crime, de soi, de soi-même, 

    soudain sans savoir comment.

     

    M.Duras

     

     

    un vol d'oiseau de nuit

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

     

    laisse-moi vivre en moi, laisse-moi

    vivre en moi

    à moi et moi en moi

    nulle part ailleurs, ailleurs de tout ailleurs laisse-moi

    vivre à part, en nulle part en

    dehors de toute heure et dans le vent

    de l'huître

     

    L.C

     

     

    littoral intérieur

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

     

    Nous n'avons ici, dit-elle, qu'un soleil par mois, et pour peu de temps.

    On se frotte les yeux des jours à l'avance. Mais en vain. Temps inexorable.

    Soleil n'arrive qu'à son heure.

     

    H.Michaux

     

     

    en vain

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

     

    cela ne me soulage pas, pire :

    cela ne me

    fait même pas mal, j'abhorre ton g'nou

    calleux, glisseux, je mets pas tes chemises

    vu que tes chemises me vont mal

    les hommes sont incroyables

    les femmes sont incroyables

    toute chose est incroyable

    je sais plus qu'en penser

     

    L.C

     

     

    littoral intérieur

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

     

    Combats errants, cherchant vos hommes.

    Musées éclatés de la graine-vie,

    de la graine-souffrance, de la graine-espoir,

    Rajahs aux Indes perdues. Larves.

    Délires roulant soleils.

    Visages-tonnerre.

     

    H.Michaux

     

     

    délires roulant soleils

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire