•  

     

    Pesanteur. - D'une manière générale, ce qu'on attend des autres

    est déterminé par les effets de la pesanteur en nous; ce qu'on en reçoit

    est déterminé par les effets de la pesanteur en eux. Parfois cela coïncide

    (par hasard), souvent non.

     

    S.Weil

     

     

    par hasard

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

     

    autrement dit la nuit

    celle qu'on ramasse quand elle tombe, celle

    émanant de nous sol appauvri

    et qu'on n'aurait jamais pensé

    quitter si l'on avait su

    son nom

     

    L.C

     

     

    littoral intérieur

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

     

    Je ne me rappelle pas ce qui est ici et maintenant

    et l'espoir est invisible...

    Mais comme elle se balançait, la branche

    sous tes fruits,

    et comme j'aurais voulu embrasser

    sous tes aisselles les poils avant ta bouche.

    Où es-tu ? que fais-tu ? te verrai-je encore ?

     

    Si la ville est derrière la rivière, nous n'avons le droit d'aller

    que jusqu'au pont,

    et si nous avons le droit de passer le pont,

    alors par le pont qui mène à travers les flaques

    au village...

     

    V.Holan

     

     

    Où es-tu ?

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

     

    La femme aimée oublie et s'oublie. Tu la ramènes

    A longueur de temps à elle, ainsi qu'à toi-même.

    Te revient alors toute la commune mémoire :

    Toute peine se retrouve joie, toute joie peine.

     

    F.Cheng

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

     

    non les mots

    ne font pas l'amour

    ils font l'absence

    si je dis eau boirai-je ?

    si je dis pain mangerai-je ?

     

    A.Pizarnik

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

     

    le temps, de le dissoudre

    pupilles à dilater

    aller là-haut ne requiert

    pas tant de déployer des ailes que de 

    replier son poids, masse futile

    - s'abstenir d'ombre

     

    LC

     

     

    littoral intérieur

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

     

    Talonné au juste par quoi ? Par rien, mais ce rien est tout-puisant.

     

    L R Des Forêts

     

     

    par quoi ?

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

     

    celui qui m'aime éloigne mes doubles,

    ouvre

     

    la nuit, mon corps,

    voir tes rêves

    mon soleil amour

     

    A.Pizarnik

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

     

    J'étais maintenant tellement plus grande que je ne me voyais plus.

    Aussi grande qu'un paysage lointain. J'étais très loin mais perceptible

    dans mes dernières montagnes et mes rivières les plus éloignées :

    l'actualité immédiate ne m'effrayait plus, et dans la plus ultime extrémité

    de moi, je pouvais enfin sourire sans même sourire. Enfin je m'étendais au-delà

    de ma sensibilité.

     

    C.Lispector

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

     

    il aurait pu oublier d'exister en tant que tel,

    pour exister en tant qu'ébahissement

     

    L.C

     

     

    littoral intérieur

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire